Jusqu’au 10 février, vous pourrez retrouver les plus belles voitures du monde à la Porte de Versailles pour le rendez-vous annuel qu’est Rétromobile.

Il n’est plus nécessaire de présenter le salon Rétromobile, tant sa renommer traverse les frontières – il suffit de se promener dans les allées pour entendre parler toutes les langues -. D’envergure internationale, le salon se tient une fois de plus à Paris pour une 44ème édition. Ce n’est pas moins de 72 000m2 d’exposition, 650 exposants et 600 voitures qui sont présentes.

En cette année morose, dans une France de plus en plus autophobe, le maitre mot reste la passion pour nos anciennes. Si je devais faire ma shopping list, ça serait celle-ci:

Lancia Stratos 

Candy Crush

Ce n’est pas une mais sept Lancia Stratos qui arbore le stand de Lukas Hüni AG.Il faut dire que la Stratos est une icône du sport automobile, remportant notamment trois titres consécutifs en Championnat du monde des Rallyes des constructeurs en 1974, 75 et 76.

Les différentes versions de la Stratos étaient notamment remarquables pour leur rapport poids-puissance. Dotées d’un 2.4 V6 aux puissances comprises entre 190 et 335 chevaux, avec ou sans turbo, les Stratos ont conquis le cœur de tous les amateurs de sport automobile. Enfin, la Stratos version de course avait vu son moteur à la puissance portée jusqu’à 480 chevaux avec l’ajout d’un turbo.

BMW 507

Deux V8 pour deux fois plus de plaisir

Le constructeur munichois fait son retour au salon Rétromobile avec quelques légendes automobiles. En plus de présenter des véhicules, BMW a annoncé aux collectionneurs de la marque, que le réseau BMW Classic Partner va être étendu à la France. Ce service, dédié aux automobiles du passé, propose des réparations, des restaurations complètes, des pièces, mais aussi des conseils pour l’achat ou la vente de véhicules anciens.

Mais le clou du spectacle est cette fabuleuse BMW 507 accompagnée de son bateau motorisée par le V8 du cabriolet. Cette pièce unique, portée disparue, a refait surface il y a quelques années et a été entièrement restaurée. Difficile de ne pas avoir « l’air marin ».

Lamborghini Miura SV de Jean Todt

Fraîchement restauré

Le département de restauration Lamborghini, Polo Storico, a entièrement restauré cette Miura SV pour le président de la FIA, Jean Todt. Cette Miura au numéro de châssis 3673 a été construite le 11 novembre 1972. Elle est peinte dans une livrée Rosso Corsa avec des bas de caisses couleur Or et un intérieur en cuir noir. La restauration a duré 13 mois et la Lamborghini a bénéficié d’une vérifications de tous les composants. Grâce aux archives, elle a été refaite comme à l’origine.

Dévoilée à Rétromobile, elle est prête à arpenter les routes sinueuses aux mains de Jean Todt.

Le stand Bugatti

110 ans et pas une ride !

Bugatti profite du salon Rétromobile pour célébrer ses 110 ans d’existence avec l’exposition de deux modèles de la marque. Créée en 1909 à Molsheim en Alsace par Ettore Bugatti, vous trouverez sur le stand une EB110 et une Type 55, provenant toutes deux d’une collection privée appartenant à Schlumpf de la Citée Automobile de Mulhouse.

Lamborghini Miura de Kidston

Décidément, cette année, les exposants nous régalent avec la marque Lamborghini. Cette fois-ci, c’est Kidston qui présente pas moins de cinq Miura sur son stand, dont un pailleté bleu. On aime ou pas mais elle ne manque surement pas de caractère.

Mercedes-Benz CLK GTR

Fury road

Si vous êtes à Rétromobile, faites un arrêt sur le stand de Girardo & Co. Revendeur londonien de voiture de prestige – je ne sais pas si le mot prestige suffit à décrire ce qu’ils ont ramenés à Rétromobile – , vous trouverez sur le stand des voitures que vous ne pensiez même pas approcher dont cette CLK GTR.

Elle est équipée d’un V12 de 6,9 L d’une puissance de 612 chevaux. La vitesse culmine à 320 km/h et dégomme le 0 à 100 km/h en 3,8 secondes. Grâce à son châssis en fibre de carbone pesant 100 kilos, elle n’a plus aucun lien avec celui de la CLK routière. L’ensemble pesant toutefois 1545 kilos.

Cette GTR appartient donc au clan très fermé des GTI de route, faisant d’elle l’une des voitures les plus rares de la planète. Seuls 20 exemplaires en coupé et six roadsters furent construits

Concrètement, hormis lors de salons ou dans des musées, la probabilité d’en voir une rouler est proche de zéro.

Alors direction le Stand 1M 079 afin de découvrir ce monstre des routes. 

Le Stand Wheeler Dealers France

Je ne pourrais pas appeler cela un coup de coeur mais plutôt une bonne surprise. En plus de découvrir l’Alfa Giula peinte aux couleurs de WD pour la participation au Tour Auto 2019, Gerry et Aurélien sont présents sur toute la durée du Rétromobile afin d’échanger avec les fans de l’émission. L’occasion pour ma part de parler avec le principal protagoniste sur ce qui l’a inspiré pour décorer leur nouveau jouet. 

Rétromobile 2019, une bonne édition ?

Depuis peu, la bulle spéculative autour des automobiles de collection à commencé à décroitre. Cependant, le salon reste tout de même la référence en la matière avec des stands qui se veulent de plus en plus prestigieux et sélectifs. Hormis, le stand Citröen et celui de Renault, le monde des voitures populaires se fait extrêmement rare à travers les stands de revendeur. 

Je regrette aussi le manque de Youngtimer qui sont, il faut le rappeler, nos futurs collectors de demain. Mais bon, lorsque vous accédez aux portes de ce salon, vous oubliez tout cela. La seule chose qui compte est de passer du bon temps à déambuler dans les allées de Rétromobile et échanger avec d’autres passionnés.

Si vous avez la possibilité d’y aller deux jours, n’hésitez pas. Une journée pour prendre des photos, une journée pour échanger avec les exposants et passionnés.Et vous, qu’est-ce que vous en avez pensé de cette 44ème édition du salon Rétromobile ?

Dites-moi ce que vous avez pensé de cette édition en commentaire.

À bientôt,

Alan


Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *